Accueil > Actualités > Actualité des langues > La mystérieuse inscription des Louvites

La mystérieuse inscription des Louvites

Des inscriptions louvites vieilles de 3200 ans auraient enfin été déchiffrées.

On se croirait dans un de ces mystères archéologiques à la Indiana Jones, forcément en lien avec un mythe ou une légende célèbre. Il y a 139 ans était découverte une frise de 29 mètres de long comportant des inscriptions louvites, une langue ancienne d’Anatolie. Le peuple qui la parlait aurait vécu à l’Âge du bronze en Asie mineure, à la même époque que les civilisations hittite et mycénienne. Selon les spécialistes, les Louvites ne seraient autre que les mystérieux Peuples de la mer qui déferlèrent sur la région méditerranéenne vers la fin de l’Âge de bronze, modifiant ainsi le paysage géopolitique.

Les fameuses inscriptions sont longtemps restées indéchiffrables. Mais voilà que le linguiste Fred Woudhuizen et le président de la Luwian Studies Foundation Eberhard Zangger viennent d’annoncer que ce texte a enfin été traduit. La frise relaterait l’histoire du royaume de Mira, et comment ses souverains successifs devinrent les protecteurs de Troie, désignée ici sous l’ancien nom de Wilusa. Si cette traduction s’avère correcte, elle abonderait dans le sens des hypothèses défendues par Zangger et les chercheurs de la Luwian Studies Foundation pour qui Troie a non seulement existé mais faisait partie du monde louvite. De fait, Zangger a émis la théorie que la guerre de Troie aurait réellement eu lieu et aurait été le point culminant d’un conflit opposant les Louvites aux Mycéniens pour le contrôle des routes commerciales et de l’accès aux ressources dans l’Est méditerranéen. Cette guerre aurait été une réponse à l’invasion initiale des Peuples de la mer.
Aussi séduisante que soit cette théorie, qui flatte l’imaginaire occidental en donnant une assise historique aux épopées d’Homère, elle s’est cependant heurtée au scepticisme de nombreux archéologues qui estiment que la mise à jour de preuves monumentales, architecturales et textuelles demeure encore nécessaire pour confirmer ces hypothèses. La traduction de la frise louvite pourrait donc servir de biais de confirmation.

Cependant son authenticité est également en débat. En effet, la frise elle-même est une copie retrouvée dans les documents de l’archéologue britannique James Mellaart, disparu en 2012, et qui aurait été réalisée d’après modèle par Georges Perrot en 1878. La pierre gravée originale aurait été détruite au XIXe siècle. Par conséquent, il est impossible de déterminer si la copie peut être considérée comme un document fiable, et n’est pas, comme certains l’ont suggéré, un faux. À ceci Woudhuizen et Zangger ont déjà répondu que la langue louvite, langue disparue depuis des siècles, est trop peu connue pour qu’il soit vraisemblable que quelqu’un ait pu être capable d’écrire un récit aussi long dans cet idiome à l’époque moderne.

Quoi qu’il en soit, il ne fait aucun doute que cette découverte et tout ce qui entoure la supposée civilisation louvite pourraient inspirer bien des romanciers.

Viviane Bergue

Autres actus des langues

Dire des grossièretés : plus facile en langue étrangère

Selon les recherches de Wilhelmiina Toivo, doctorante en psychologie à...

Lire la suite

Polyglotte : un super pouvoir

Wonder Woman, la Veuve noire, Mystique, Magneto,… Qu’ont en commun tous ces...

Lire la suite

Le français du sud-ouest : un français mâtiné d’occitan

L’occitan a laissé des traces dans le français du sud-ouest, même si on ne...

Lire la suite

Le français pour tous

Les associations s’inquiètent de la nouvelle politique publique concernant...

Lire la suite

Une première nationale : l’École des langues de Calais

Une première nationale : l’École des langues de Calais

La ville de Calais vient d’inaugurer une structure d’un nouveau genre dédié à...

Lire la suite

Quand les langues régionales s’invitent dans la présidentielle

Quand les langues régionales s’invitent dans la présidentielle

Alors que le premier tour des élections présidentielles se tiendra demain,...

Lire la suite

INTERVIEW : Chuck Smith, développeur d’Amikumu

INTERVIEW : Chuck Smith, développeur d’Amikumu

Espérantiste convaincu, à l’origine de la version en espéranto de Wikipédia et...

Lire la suite

Semaine de la langue française et de la francophonie : 18-26 mars 2017

Semaine de la langue française et de la francophonie : 18-26 mars 2017

La semaine dernière s’est déroulée la 22ème édition de la Semaine de la langue...

Lire la suite

Une expo sur l’occitan dans la Grande Guerre

Une expo sur l’occitan dans la Grande Guerre

Jusqu’au 31 mars se tient l’exposition « L’occitan et les langues de France...

Lire la suite

Cocorico ! Le français 2ème langue la plus apprise dans l’Union Européenne

Cocorico ! Le français 2ème langue la plus apprise dans l’Union Européenne

D’après l’Office de statistiques Eurostat, le français serait la deuxième...

Lire la suite